Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 18:26

Lu sur le site de "Valeurs Actuelles", cet excellent article d' Arnaud Folch, suite à la parution chez "Eyrolles" des conclusions d'une étude réalisée par les sociologues du "Cercle Cezanne" sous le titre "Ce que veulent les français, style 2012 / 2017".

 

Un avertissement sans frais aux candidat des partis de l'establishement ! Ils ne devront pas se tromper de cibles pour répondre à leurs attentes.

 

Bonne lecture .........

 

B.B

 

Présidentielle.

 
C’est une France balayée par le pessimisme et partagée entre tentations “droitières” et aspirations à plus de protection et d’équité qui va se déplacer aux urnes dans trois mois et demi. Jamais le rejet des politiques n’a été aussi important. Jamais, non plus, l’incertitude n’a été aussi grande.
 

 

Ni Sarkozy ni Hollande… Pompidou ! À trois mois et demi de l’élection présidentielle, c’est du style de gouvernance du plus oublié des chefs d’État de la Ve République (1969-1974) que se rapprochent le plus des attentes des Français. Telle est l’une des conclusions iconoclastes des très sérieuses études réalisées par les sociologues du Cercle Sésame, tous dirigeants ou anciens dirigeants du prestigieux Centre de communication avancée (CCA, groupe Havas), qui viennent de publier Ce que veulent les Français, styles de vie 2012- 2017 (Eyrolles). Dépassés, les leaderships « tutélaire » (de Gaulle), « tech’novateur »(Giscard), « florentin » (Mitterrand), « statique » (Chirac) ou « fonceur » (Sarkozy) : nos compatriotes aspirent aujourd’hui au retour d’un « modèle de leadership passeur » à la Pompidou. Le seul, selon les auteurs – plutôt marqués à gauche – , à coller aux aspirations actuelles des Français.

 

À la question : « Ce modèle serait-il une alternative attractive aujourd’hui ? », le groupe de sociologues répond “non”, au vu de leurs études, pour tous les présidents de la Ve, excepté le deuxième d’entre eux. Motif : « Ce modèle de fédérateur d’un consensus social [est] capable de faire évoluer sans heurt ni drame la société en faisant cohabiter les contraires [et] de rassurer sur le partage des fruits du progrès. »

 

 Lire la suite  c'est intéressant.

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires