Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 09:07

Nouvelle image

 

 

 

Décidément c’est chez le « Parti de l’In-nocence «  que je trouve les meilleurs informations sur les drames qui frappent notre pays ! Ce communiqué qui fait part de leur analyse du JT de Fran

 

ce 2 mérite d’être abondamment diffusé. Il montre le bourrage de crâne auquel nous sommes soumis en permanence en nous taisant la réalité de tous les jours.

Sur ces sujets tabous, il en est un dont la divulgation est interdite sous peine de poursuites, par exemple rendre publique les origines des pensionnaires de nos prisons ! Pour le savoir, sauf si  bien sur vous connaissez un fonctionnaire des prisons, un visiteur ou un prêtre des prisons qui veuille bien vous le dire, vous devez aller voir, sur le net, chez nos voisins, Italie, Espagne, Grande-Bretagne,....vous y verrez la triste réalité que le politiquement correcte, de droite comme de gauche nous cache. Car chez nous la dure  réalité ne peut être que pire ! Merci au Parti de l’In-nocence.

 

BB....................................................................!


Communiqué n° 1554, mercredi 27 mars 2013
Sur un extraordinaire “journal" de France 2

Le parti de l’In-nocence souhaite que demeure comme un morceau d’anthologie — pour servir à l’histoire du changement de peuple et de la collaboration du complexe médiatico-politique à ce phénomène — le journal de 20 heures de la chaîne France 2, le 27 mars 2013. Après un reportage sur les “Dérouilleurs” (sic) et un éloge de la ségrégation à l’embauche pourvu qu’elle soit effectuée à l’avantage des personnes d‘une origine donnée, un autre “sujet” traitait de l’action policière à l’encontre des auteurs des récentes violences de Grigny, auteurs dont il nous est dit que leur principale caractéristique est d‘être jeunes, très jeunes, et dont nous n’apprendrons rien sur l’appartenance ethnique ou religieuse, pourtant très exaltée dans le reportage précédent, mais qui soudain est devenue un mystère. Il en ira de même des protagonistes du reportage suivant, sur la montée de la violence à Paris, sur la nouvelle réputation de la capitale comme “ville dangereuse” et sur l’inquiétude à cet égard des autorités chinoises et des touristes chinois, fréquemment agressés. Qui sont les responsables de cette montée de l’insécurité ? On n'en saura pas plus sur ce
point que sur l’origine des attaquants de Grigny. Ce sont là sujets tabou, dont il est convenu qu’il ne sera rien dit. Jamais au cours de l’histoire cataclysme d‘importance comparable au Grand Remplacement en cours ne sera survenu dans un tel silence, dans une aussi rigoureuse volonté qu'il ne soit pas nommé, dans une telle obstination à l’évitement.

Le parti de l’In-nocence note d’autre part qu’au cours du même journal un autre reportage encore était consacré à la disparition de notes à l’École, traumatisantes à l’excès, nous explique-t-on, pour les élèves ; et qu'on apprenait à cette occasion que les dictées, apparemment, n’étaient plus des dictées de phrases, encore moins des dictées de textes, mais de simples dictées de mots, qu’il s’agit pour l’élève d’écrire comme il peut, isolément. Il y avait dans cette séquence sinistre, et rendue plus sinistre encore par l’indigne collaboration des maîtres à cette pitrerie désolante, pleine confirmation du lien fondamental entre enseignement de l’oubli, hébétude organisée et abandon passif à la colonisation.  J'ajouterai, la notre !

 

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires