Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 23:32

La vie n'est pas toujours rose, même au Château ! Normal 1° en fait l'azamère expérience  à ses dépends.

Même ses proches, le président de l'Assemblée National socialiste va rechigner à mettre en application les édits de l'Elyzée que les vénérables assemblées vont devoire faire muer  en lois de la république  !....

D'ici que le A Gauche toute de Mélanchon confirme ce qu'il disait avant les élections, lui non p)lus ne voudra pas divulguer ses avoirs variés et conséquents, pour que les camarades qu'il entraîne à la lutte des classes le suivent et ne le renvoient pas à ses chères études !

A suivre !...

BB......................................................................

MY  TF 1 NEWS

Bartolone se dit hostile à la publication du patrimoine des élus

Edité par M.V. avec Reuters
le 10 avril 2013 à 20h32 , mis à jour le 10 avril 2013 à 20h40.
Temps de lecture
 3min
Claude Bartolone, le 21 juin 2012.
Claude Bartolone, le 21 juin 2012. / Crédits : AFP


françois hollande , claude bartolone , jérôme cahuzac PolitiqueLa publication du patrimoine des élus est une "initiative qui viendrait alimenter le populisme", selon Claude Bartolone, le président de l'Assemblée, qui s'oppose ainsi au souhait de François Hollande.

Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, s'est dit ce mercredi opposé à la publication du patrimoine des élus, après l'annonce de mesures par François Hollande sur la moralisation de la vie politique. Les 37 membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault doivent publier d'ici lundi leur patrimoine, après la démission de l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui a admis posséder un compte clandestin à l'étranger.
 
"Je suis réservé quant à la publication du patrimoine des élus. La dérive individuelle de M. Cahuzac ne doit pas déboucher sur une culpabilité collective. Je mets en garde contre toute initiative qui viendrait alimenter le populisme", a déclaré Claude Bartolone dans un entretien au Figaro. "Déclarer, contrôler, sanctionner, c'est de la transparence. Rendre public, c'est du voyeurisme", ajoute-t-il dans Le Figaro daté de jeudi, utilisant les mêmes termes que l'opposition.
 
Le président de l'Assemblée nationale se dit par ailleurs favorable à "des contrôles réguliers sur le patrimoine des élus", soulignant que la création de cette haute autorité, annoncé par François Hollande, était une "avancée à saluer".

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires