Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:08

 

Le mariage pour tous - les Tronches de Cake

ARCHIBALD – « On a enfin un peu de répit avec le mariage pour tous, proposition d'un Président qui ne veut pas se marier. Dans ce concert des voix « POUR » et  « CONTRE » sur le mariage homo, il en est une que l’on n’a jamais entendu : la voix de la langue française ».

Blaireau – « Je ne me limite pas à la seule langue française mais aussi aux langues étrangères et plus particulièrement au cunilungus ».

ARCHIBALD – « J’ai revu dernièrement mon prof de Lettres Classiques qui a derrière lui 40 années d’enseignement, et avec lequel nous avons partagé une discussion sur le mariage pour tous. Il m’a rappelé son amour de la valeur des mots, dont j'ai fait mien, pour choisir le mot exact et livrer une pensée juste pour se faire comprendre de tous. La polémique autour du mariage homo ouvre la brèche de notre langage moderne approximatif, j'en veux pour exemple « truc » ou « bidule » qui permet de tout exprimer. A force d’employer les mots sans en comprendre le sens, on y perd son latin ».

Madgix – « A force de poser un latin à la sémantique nous finirons par mourir du coup du latin pour pas même un pêt de latin ».

Huby – « Il y a de notre époque une curieuse ressemblance avec le passage biblique de la tour de Babel ; les hommes à force de défier Dieu se séparent car ils ne se comprennent plus ».

ARCHIBALD – « A méditer. Les médias qui répétent sans cesse les conneries de nos hommes politiques se font également l’écho du parler-mal. Exemple : la notion de « couple » homosexuel est-elle adaptée ? NON. Si l’on se réfère à la terminologie du « Bon Usage », l’assemblage de deux éléments de même nature ne constitue pas un « couple » mais une « paire ». Ainsi, on dira une paire de ciseaux, une paire de couilles et non un couple de ciseaux ou un couple de couilles. Il en est de même pour les êtres vivants. Deux boeufs assemblés sous le même joug forment une paire de boeufs et non un couple de boeufs. Deux jumeaux de même sexe constituent une paire de jumeaux et non un couple de jumeaux. On pourrait multiplier les exemples ».

Huby – « Au-delà de toute contingence sémantique, l’amour reste l’amour mariage pour tous ou pas et Paris reste toujours trop petit pour y loger le grand amour de ceux qui s’aiment ».

Magmax – « Certes, mais pour réussir en amour c'est comme dans le show-biz, il faut coucher ».

Blaireau – « L’amour et plus encore le mariage c’est des conneries pour que les gens s'achètent de la vaisselle. Pour info le mariage c’est la première cause des divorces en France. ».

ARCHIBALD – « Après ces belles démonstrations deuxième point sémantique de mon explication de texte, qu’est-ce qu’un parent ? … La reconnaissance officielle du « couple » homosexuel entraîne nécessairement une modification du Code Civil. La disparition des mots « père » et « mère » au profit de la notion de « parent 1 » et « parent 2 » n’est en fait qu’une supercherie linguistique doublée d’un mensonge puisque le mot désigne étymologiquement les deux personnes (père et mère) qui conjointement sont à l’origine de toute naissance. En latin, le verbe parere veut dire « engendrer » pour le père, et « enfanter » pour la mère. Comment expliquera-t-on à un enfant que ce mot de « parent » (quel que soit son numéro) s’applique à une personne qui est totalement étrangère à sa naissance, un clandestin ou un ROM en quelque sorte ? La loi peut-elle cautionner cette ineptie ? ».

Huby – « Oui ! Nos politiques sont capables de tout pour démontrer qu’ils ont raison. Tes deux exemples ARCHIBALD démontrent que la terminologie avancée par les partisans de la loi n’est qu’un écran de fumée idéologique destiné à masquer une stratégie plus sournoise. Une fois de plus on ne nous dit pas la vérité. Par définition un couple homosexuel est stérile, il est donc logique que les homosexuels aient recours à des artifices s’ils veulent avoir des enfants. C’est là, le fond de leur revendication : le droit à l’adoption, baptisé outrageusement « droit à l’enfant ». Le projet de loi prévoit cette disposition mais interdit, pour l’instant, la PMA (procréation médicalement assistée pour les femmes) et la GPA (gestation pour autrui pour les hommes c’est-à-dire le recours possible à une mère porteuse) ».

ARCHIBALD – « Une chose m’étonne, pendant des décennies les homos ont réclamé sans relache le droit à la différence, droit qui leur a été reconnu par l’ensemble de la communauté nationale avec la création du PACS. Aujourd’hui, le thème du « droit à la différence » a totalement disparu du glossaire homosexuel. Curieux virage à 180° dont personne ne s’étonne ».

Magmax – « C’est ce qui s’appelle un retournement de situation indispensable à un coït homo ».

Huby – « Pour moi c’est ce qui confirme la théorie selon laquelle le mariage pour tous est une porte ouverte au cheval de Troie qu’est aujourd’hui l’adoption et demain la PMA-GPA ».  

Magmax – « Tu as sans doute raison mais on ne choisit pas d’être homo, l’important c’est de s’aimer ! Les homos c’est pas leur faute c’est une glande ».

Blaireau – « Pour ce qui me concerne je préfèrerai être noir qu’homosexuel ».

Magmax – « Ah bon et pourquoi ? ».

Blaireau – « C'est mieux d'être noir, parce qu'on n'a pas besoin de le dire à ses parents… ».

A bientôt pour un prochain article qui nous mange le cerveau

 

 

Lire aussi sur le même thème : mariage pour tous : on en perd les pédales

 

Remerciements à Daniel Godard Professeur de Lettres Classiques pour son aide

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires