Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 23:27

Trouvé sur le site"Les Echos.fr" de ce 19 février, une lettre de fin de non recevoir du PDG du groupe américain Titan, possible candidat ) la reprise de Goodter d'Amiens. Une lettre adressée à notre  pourfendeur ministre du Redressement  Productif, chevalier blanc de l'industrie française,  le roi du buzz ou de la gaffe A de Montebourde.

Là il ne devrait pas pavoiser, les syndicats français non plus< !

Par contre le sinistre de l'affaire, c'est de constater de visu, ce que l'on pense de la France aujourd'hui dans le monde et le degré de respect des compétences et des hommes publics, qu'attire nos ministres et leur chef NORMAL I° !

Bonne lecture

BB..............................................................................................................

EXCLUSIF Goodyear : l'incroyable courrier du PDG de Titan à Montebourg

« Les Echos » ont obtenu la copie du courrier où le président du groupe américain Titan explique au ministre du Redressement productif pourquoi il jette l'éponge sur la reprise de l'usine Goodyear d'Amiens Nord. Dans un style très direct.

Pour éviter la fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens Nord, Arnaud Montebourg avait espéré que Titan international, dont l'offre de reprise partielle violemment combattue par la CGT du site mi-2012, reviendrait à la table des négociations. Mais le 11 février, le ministre du Redressement productif avait dû annoncer qu'il avait jeté définitivement l'éponge. Le fabricant de pneus agricoles ne « reviendra pas », avait-il déclaré.

Une sobriété qui tranche avec la violence du courrier que lui a adressé le président du groupe américain, Maurice M. Taylor Jr, dont « les Echos » ont obtenu copie (voir document ci-dessous). Extraits.

« Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? »

« J'ai visité cette usine plusieurs fois. Les salariés français touchent des salaires élevés mais ne travaillent que trois heures. Ils ont une heure pour leurs pauses et leur déjeuner, discutent pendant trois heures et travaillent trois heures. Je l'ai dit en face aux syndicalistes français. Ils m'ont répondu que c'était comme ça en France (...). Monsieur, votre lettre fait état du fait que vous voulez que Titan démarre une discussion. Vous pensez que nous sommes si stupides que ça ? Titan a l'argent et le savoir-faire pour produire des pneus. Qu'a le syndicat fou ? Il a le gouvernement français. Titan va acheter un fabricant de pneus chinois ou indien, payer moins d'un euro l'heure de salaire et exporter tous les pneus dont la France a besoin. Vous pouvez garder les soi-disant ouvriers. Titan n'est pas intéressé par l'usine d'Amiens nord. »

POUR EN SAVOIR PLUS :

DOCUMENT La lettre, intégrale,  en anglais sur le site « Les Echos.fr » :

 

 

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires