Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 00:25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La seule condamnation d'un accusé, les dix autres ayant été mis hors de cause et la reconnaissance d'une seule victime, le tribunal de viol en tournante ! Certes le jugement vient loin après les crimes, mais les victimes méritaient un meilleur rendu de justice ! Ces jeunes femmes ont revécu leur drame pendant les quelques jours de  procès. C'est intolérable, et l'on ne peut que se féliciter que le Parquet face appel et que la juridiction d'appel sera plus respectueuse des victimes et un peu moins des accusé !

 

BB............................................

 

 

Lefigaro.fr.........................................

 

 

Procès des viols en réunion : le parquet fait appel

 

 

Jugeant les peines prononcées «trop éloignées» du réquisitoire de l'avocat général, le parquet a fait appel du verdict, qui condamne quatre des quatorze accusés pour des viols sur une seule plaignante, et en acquitte dix autres.

Le ministère public a décidé de faire appel des condamnations et de certains acquittements prononcés à l'issue du procès des «tournantes» de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), a indiqué vendredi la procureure de Créteil, Nathalie Becache. Un nouveau procès aura lieu, mais aucune indication ne permet pour l'instant de savoir quand et où il se tiendra.

«Le verdict est trop éloigné du réquisitoire de l'avocate générale, à la fois sur les peines prononcées et sur certains acquittements. Il ne correspond pas au déroulement des crimes et à leur appréciation», a-t-elle déclaré. Dix personnes ont été acquittées et quatre condamnées à des peines d'un an maximum.

«Un message à l'égard des deux jeunes femmes»

L'appel concerne les quatre personnes condamnées à des peines allant de trois ans avec sursis à un an ferme, ainsi que les acquittements prononcés par la cour alors que l'avocate générale avait requis des condamnations, pour les viols collectifs dénoncés plus de dix ans après les faits par les deux plaignantes.

«C'est un message à l'égard des deux jeunes femmes qui doivent être restaurées dans leur place de victimes d'atteintes particulièrement graves à leur intégrité physique et psychique», a poursuivi la procureure.

Dix personnes ont été acquittées et quatre condamnées à des peines d'un an ferme maximum, par la cour d'assises du Val-de-Marne dans ce dossier. Après trois semaines de débats à huis clos mais sous haute tension, la cour d'assises du Val-de-Marne avait reconnu des viols commis entre 1999 et 2001 dans les cités de Fontenay-sous-Bois, sur une seule des plaignantes, Nina, 29 ans. Les quatre hommes poursuivis pour les mêmes faits sur Aurélie, 28 ans, avaient été acquittés. Les deux femmes, trop éprouvées, n'étaient pas présentes à l'énoncé du verdict.

Trente associations féministes ont par ailleurs écrit vendredi une lettre ouverte à François Hollande pour demander «un débat public» sur les violences faites aux femmes après le verdict du procès. Elles appellent à un rassemblement lundi devant le ministère de la Justice, à Paris.

Le malaise à l'issue du verdict a également touché la classe politique. «J'ai été surpris par ce jugement. Il ne peut pas y avoir de banalisation du viol ou des violences contre les femmes», a commenté jeudi le premier secrétaire par intérim du PS Harlem Désir sur Canal +. Quelques heures après le verdict, la ministre de la Justice Christiane Taubira avait fait savoir sur Europe 1 qu'elle ne donnerait «aucune instruction individuelle». Elle avait cependant concédé qu'il pouvait y avoir «matière pour le parquet de le faire». Cette affaire est «inacceptable du point de vue de l'éthique et de l'intégrité des victimes», avait-elle souligné.

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires