Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 00:40

Je trouve asPierre Andrieu 120sez  intéressant ce communiqué de nos amis du " Pati  de l'In-nocence" pour vous le communiquer.

 

Le paralelle que voudraient faire Le Monde et ses amis de gauche,souicieux d'ouvrir les frontières aux immigrés et surtout de réguilariser les millions d'étrangers en totale iirégualarité qui vivent clandestinement en France, sans papiers  est faux.

 

L'immigration que subissent les Etats Unis d' Amérique est! différente surtouit sur le plan religieux comme il l'expique, et dans notre pays se rapproche beqaucoup de afflux d'immigrés d"'Italie et d' Espage qui fuyaient les révolutions fascistes qui sévissaient en Italie et enEspagne, puis ce furent les vaguent de Portuguais fuyant le régime de Salazar. Ces vagues d'immigration qui touchaient l' Europe avaient débuté avec les Polonais volontaires pour travailler dans les mines du Nord et de l'est., ces vagues de  déplacemebnts inter-eurpéen concernaient des travailleurs dhistoire commune et de culture et de religion identique à la notre.

 

L'intégration par le travail ne posait pas le problème des vagues de clandestins qui envahissent l' Europe occidentazle et la France en p

 

 

BB.....................................................................................

 

 

Communiqué n° 1520, mardi 29 janvier 2013
Sur un éditorial du journal “Le Monde”

Le parti de l’In-nocence constate que le journal “Le Monde”, ayant achevé de se départir de toute prétention à être un quotidien d’information et assumant désormais pleinement le rôle d’organe de propagande remplaciste, donne, par le truchement d’un éditorial de première page, les États-Unis et leur président Barack Obama comme un exemple à suivre dans leur décision de régulariser onze millions d'immigrés clandestins. Le même éditorial se félicite du ralliement à cette politique de certains représentants du parti républicain américain et l’explique très naturellement par le fait que la rigueur de M. Mitt Romney, le candidat républicain à la présidence, sur la question de l’immigration, lui a coûté son élection « en lui aliénant le vote “latino” ». Le même journal reconnaît donc qu’aux États-Unis la désignation du chef de l’État dépend déjà d'une communauté ancienne, certes, mais récemment grossie par une immigration massive, et du sort fait aux immigrés nouveaux de même origine, et cependant il n’en préconise pas moins pour la France la poursuite et l’accélération de la politique responsable de cet état de fait. C’est affirmer ouvertement la volonté délibérée de changement de peuple.

Le parti de l’In-nocence souligne d'autre part que les “Latinos”, qui constituent la composante principale de l'immigration visée par le débat politique états-unien, ne sont adeptes d'aucune religion qui aurait l'ambition d'imposer une loi fondamentale ou un code civil en concurrence avec les lois américaines existantes, que ces migrants expriment volontiers un patriotisme, un amour et un respect à l'endroit du pays, les États-Unis d'Amérique, de la société et du peuple historique qui les ont accueillis, au sein duquel ils occupent souvent des emplois utiles, et que le cas américain ne saurait par conséquent aucunement, ailleurs que dans les discours de prédication politique dont le journal “Le Monde” s'est fait le spécialiste, être transposé à la situation de la France où l'immigration qui sévit prend de plus en plus la forme d'une prédation socio-économique agressive conjuguée à un mépris, quand ce n'est pas une haine forcenée, du pays qui la subit.

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires