Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 17:46

Copie de 100 1938Demain nous fêterons à Evry, comme cela devrait être fait dans l'ensemble des communes françaises qui veulent marquer avec les anciens combattants et celles et ceux qui veulent se souvenir des  français qui ont laissé leur vie aau Maghreb et plus particulièrement en Algérie dans cette guerre qui sévit de 1954 à 1964.

A Evry les anciens combattants affiliés à l' UNC "Union Nationale des Combattants" et leurs amis, participeront à deux manifestations,

*  une, sera  malheureusement privée, étant donné que la Mairie socialiste ne veut pas reconnaître cette date officialisée par la loi votée sous la présidence du président Jacques Chirac, d'autant plus que maintenant cette reconnaissance de nos compagnons tués ou assassinés pendant cette période sera à la date du cessez le feu, le 19 mars par la majorité de gauche du parlement.

La section d' EVRY de l' UNC déposera demain matin 5 décembre, à 10 heures,  une gerbe au pied du monument au morts du village, et continuera les prochaines années comme le précise ci - dessous le représentant des hautes instances de l 'UNC.

* La seconde manifestation, officielle celle là, sous la présidence de monsieur le Préfet, se déroulera, à 11 heures,  devant le nouveau Mémoriale départemental dédié aux morts des conflits ou évènements d' Algérie, du Maroc et de la Tunisie récemment inauguré dans le Parc des Coquibus.

Je vous donne à lire ci-dessous le :

 Message de l' UNC pour ce 5 décembre 2012.

  Plus de 3 millions de militaires de carrière, du contingent, de rappelés, de supplétifs, ont servis en Algérie de 1954 à 1964.

Ils ont accomplis honnêtement et courageusement leur devoir. Au péril de leur vie, ils ont construit des routes, ouvert des écoles, des dispensaires et protégé la population des exactions.

Les traites embuscades, les nombreux accrochages de banndes rebelles, ont coûté des pertes importantes en vies humaines à l' armée française, jusqu'à la date du cessez le feu du 19 mars 1962 : près de 25.000 tués ou disparus et 60.000 blessés.

Hélas ce semblant de trêve, a été en réalité, le début de spoliations, de lmassacres de milliers de supplétifs, d'innocents qui ont osé afficher leur fidélité à la France, sans oublier les souffrances du déracinement et de l'exil des rapatriés.

Pire encore, après le 2 juillet, date de l' indépendance, plus de 500 militaires sont morts pour la France.

Les associations représentatives d'anciens combattants et victimes de guerre ont donc considéré que ce "cessez le feu" ensanglanté, ne pouvait être retenu pour honorer les morts des combats en Afrique du Nord.

 C'est porquoi, la quasi totalité de ces associations, a opté pour le 5 Décembre, jour de l'inauguration du Mémorial National à la mémoire des victimes des combats en Algérie, Tunisie et Maroc.

 Le 5 Décembre est  -et restera-  le symbole de l'unité du monde combattant.

 Le 5 Décembre est - et restera - l'appel à RASSEMBLER les français devant les monuments érigés à la mémoire de nos glorieux anciens, pour rendre hommage aux victimes militaires, supplétives et civiles, morts en Afrique du Nord, dans l'accomplissement de leur devoir au service de la France.

 Pierre ANTOINE

Membre du Bureau Nationale de l' UNC

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires