Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 16:03

Copie de Bernard Beaudet

 

 

Depuis que Normal I° et son gouvernement socialiste ont décidé de faire appliquer une des promesses de campagne du PS, le mariage pour tous et l'adoption d'enfants par les couples homo, la gauche française, (et quelques élus de droite homo ou en manque de voix !),  sous l'emprise des lobbys homo tirent à boulets rouges contre l'église catholique et ses représentants, (ils sont même prets à réouvrir la guerre contre l'école privée !).

Je crois qu'il serait bon pour remettre les choses à leur place,  de médiatiser, et sils le veulent diaboliser,  aussi les prises de positions des représentants de l'ensemble des autres religion monothéistes !

C'est pour cela que je vous propose un résumé de ces prises de positions, qui font apparaître que l'ensemble de ces organisations ont la même position sur le sujet et rejette ce projet qui n'est de fait qu'un dangereux paravent médiatique pour nous cacher la vérité  des  grandes difficultés du moment. Ils sont prèts à diviser les françaises et les français pour donner satisfaction à une petite minorité de leurs électeurs pour faire croire qu'ils respectent leur programme électoral et qu'ils vont moderniser la vie sociale de nos compatriotes !

BB  ............................................................................................................

 

Mariage homosexuel : la position des autres religions

 

Dès le 15 août, le cardinal-archevêque André Vingt-Trois avait manifesté son opposition au mariage homosexuel, appelant à prier «pour que les enfants cessent d'être les objets des désirs et des conflits des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère».

Une position que défendent aussi protestants, orthodoxes, musulmans ou juifs.

Début octobre, la Fédération protestante de France s'élevait contre «la fausse bonne idée du mariage pour tous», son président en faisant une question «non pas théologique, mais sociale et anthropologique». Soulignant que «l'égalité ce n'est pas l'indifférenciation, le pasteur Claude Baty trouve absurde de remettre en cause ce qui est depuis toujours le fonctionnement normal de l'humanité, à savoir qu'il faut un homme et une femme pour faire un enfant».

Le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, se demande s'il n'y a pas, au nom de l'égalité revendiquée pour tous, «une confusion entre l'égalité et la similitude. Deux personnes peuvent être égales mais non semblables, ou être semblables mais non égales».

Pour le Grand rabbin de France Gilles Bernheim, «les arguments invoqués d'égalité, d'amour, de protection ou de droit à l'enfant se démontent et ne peuvent, à eux seuls, justifier une loi». Il estime que «le droit à l'enfant n'existe ni pour les hétérosexuels ni pour les homosexuels. Aucun couple n'a droit à l'enfant qu'il désire, au seul motif qu'il le désire. L'enfant n'est pas un objet de droit mais un sujet de droit».

Olivier Wang-Genh, vice-président de l'Union des Bouddhistes de France, souhaite «qu'on réfléchisse aux conséquences qui découlent d'actes individualistes et égoïstes».  


Partager cet article

Repost 0
bernardbeaudet.over-blog.com
commenter cet article

commentaires